Parmi les plus beaux parcs nationaux de Californie, la Death Valley est également un des plus grands du pays. Immense fracture à la frontière avec le Nevada, la vallée s’enfonce à près de 86 m sous le niveau de la mer – le point le plus bas des États-Unis. Dans son lit, le bassin de Badwater s’étend sur une douzaine de kilomètres de marais salés. Un paysage désolé dont les beautés sauvages touchent au plus haut point le comédien français Bruno Wolkowitch.

« Un réquisitoire contre la peine de mort »
Bruno Wolkowitch présente sa nouvelle pièce "12 Hommes en colère", Théâtre Hébertot

À partir du 5 octobre, Francis Lombrail reprend sur la scène du Théâtre Hébertot, à Paris, le grand drame judiciaire porté sur grand écran par Sidney Lumet (1957). L’histoire de douze hommes américains que tout oppose, désignés pour être les jurés dans un procès épineux. À l’unanimité, ils devront décider de la peine infligée à un jeune garçon de 16 ans, accusé du meurtre de son père. Si les onze autres sont d’accord, le douzième exprime de nombreux doutes… Dès lors, comment envoyer à la chaise électrique quelqu’un dont la culpabilité n’est pas avérée ? Un huis clos tendu qui questionne la façon dont est rendue la justice.

Bruno Wolkowitch dans la Vallée de la Mort, aux États-Unis