Les notions d’énergies renouvelables, de consommation responsable et de développement durable sont parfois floues et compliquées à comprendre. C’est pour cette raison que Bristol a mis un point d’honneur à les rendre accessibles à tous. En plus d’avoir rempli les critères requis (éco-innovation, performance énergétique, gestion des déchets, transports…) la ville anglaise s’est démarquée par une stratégie de communication moderne et efficace, notamment à travers les réseaux sociaux. La préservation de l’environnement est d’ailleurs devenue pour les habitants un but commun et un réflexe naturel au quotidien

Devenir apprenti-jardinier à Bristol, c'est possible

Et si une démonstration de techniques pour entretenir un potager en milieu urbain était le premier pas vers une consommation pleine de bon sens ? À Bristol, les habitants ont bien compris que c’est en travaillant ensemble que les choses peuvent évoluer. Des centaines d’associations et de partenaires locaux travaillent d’ailleurs main dans la main avec la mairie. L’objectif : faire de Bristol la ville la plus verte possible grâce aux idées de chacun. Et même les plus jeunes sont sollicités. Au cours d’immenses pique-niques, les écoliers de la ville s’échangent les plantes alimentaires dont ils se sont occupés toute l’année. En plus de les sensibiliser aux enjeux environnementaux, ces rendez-vous montrent qu’il n’y a pas d’âge pour être responsable de la planète, une mission qui se partage de 7 à 77 ans !

« Energy Tree », la sève écologique et communautaire de Bristol

Parce qu'il faut réunir force et vitalité pour rassembler des individus autour d'une cause environnementale dont les générations actuelles ne verront pas forcément les bénéfices, Bristol symbolise cet élan fédérateur grâce à son « Energy Tree », « arbre d’énergie », qui trône au centre la ville. Cette sculpture produit de l’énergie solaire par panneaux photovoltaïques et a été fabriquée par des bénévoles à partir de matériaux de récupération. Véritable source d’inspiration, l’arbre a sans doute stimulé la motivation et la conscience des habitants. Grâce aux efforts collectifs, près d'un résident sur cinq se rend à pied à son travail et le nombre de cyclistes a doublé au cours des dernières années. S’il faudra encore quelques années pour que Bristol devienne une ville durable à tous les niveaux, social, économique et écologique, tous marchent vers le même rêve ambitieux : celui de devenir un modèle écologique et  se ranger fièrement aux côtés de capitales précurseuses comme Oslo en Norvège, pour ne citer qu’elle. 

Bristol, capitale verte européenne 2015