Après une halte au Mexique, Thibaut Aaron et Marine Dupont ont repris la route en direction du Guatemala, l’autre terre maya par excellence. Un nouveau temps fort de leur Energy Transition Tour, organisé en partenariat avec ENGIE*.

Le Guatemala au fil de l’eau

Á peine ont-ils franchi la frontière séparant le Mexique du Guatemala, que les membres de CLIMACTION se sont dirigés vers l’une des fiertés nationales : le lac Atitlán. Merveille naturelle située au sud-ouest du pays, cette étendue lacustre figure régulièrement parmi les plus belles au monde. Et pour cause, encerclée de montagnes de feu, cette dernière réverbère leur suprématie. Pour Aldous Huxley, l’auteur britannique du roman d’anticipation Le Meilleur des mondes, le lac Atitlán s’apparente au « lac de Côme embelli de plusieurs volcans immenses ». Magique non ? Quelques photographies mentales et numériques plus tard, Thibaut et Marine mettent déjà le cap vers l’oasis de Semuc Champey. Niché en plein coeur du pays, cet enchevêtrement de cascades et de bassins inonde de fraîcheur la jungle tropicale. Une parenthèse de douceur à laquelle les membres de CLIMACTION n’ont pas résisté, s’octroyant une baignade bien méritée.

Rencontres et pédagogie autour des nouvelles solutions énergétiques

Loin d’oublier la principale raison de leur venue au Guatemala, Thibault et Marine partent à la rencontre de Santiago Billy, l’ange gardien de la biodiversité nationale, avant de faire une pause à Quetzaltenango. C’est dans cette ville, perchée à 1 600 m d'altitude, que les attend l’entreprise Soluciones Energéticas Apropiadas, qui s'attache à mettre en place des innovations énergétiques alternatives peu coûteuses. Rendez-vous est pris dans une école locale afin de former une classe de collégiennes à l’énergie solidaire. Après une phase théorique, place à la pratique : chacune des élèves est invitée à connecter son petit panneau solaire à une batterie, à un onduleur - dispositif servant à protéger les appareils électriques lors des coupures de courant - et à une ampoule LED. Le lendemain, toutes mettent la main à la pâte pour installer les deux vrais panneaux solaires de 100 W, destinés à éclairer leur école. Une idée lumineuse pour contrer, à moindres coûts et de façon durable, les nombreuses coupures d’électricité. Une solution énergétique verte dont les membres de CLIMACTION prennent bonne note.

En attendant de retrouver Thibault et Marine, suivez leur Energy Transition Tour sur leurs réseaux sociaux : Facebook , Twitter , Instagram .

*ENGIE, Groupe engagé pour la transition énergétique, soutient l’association CLIMACTION dans la réalisation de son projet Energy Transition Tour. Un tour du monde qui vise à mettre en lumière les initiatives en faveur de la protection de l’environnement, de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’accès des populations à une énergie plus propre.