Dans la mythologie grecque, il se raconte que les dieux de l’Olympe se rendaient sur la côte amalfitaine pour écouter le chant des sirènes. Une légende qui perpétue le charme de cette région, située non loin de Naples et de sa Spaccanapoli, dont les seules et uniques sirènes sont, aujourd’hui, les effluves de sa gastronomie. Véritable bouquet de senteurs et de saveurs auquel tout le monde succombe.

Côté terre

Pour croquer la côte amalfitaine à pleines dents, direction les falaises escarpées qui bordent le littoral. C’est là, entre terre, mer et soleil, que pousse l’or jaune local : le citron amalfitain. Un agrume si charnu et savoureux qu’il s’invite au coeur de la gastronomie régionale. De passage à Sorrente ? Pourquoi ne pas se délecter d’un petit verre bien frais de limoncello* ? Si cette liqueur de citron se déguste le long de toute la côte, dans cette ville, elle est une véritable institution. La recette traditionnelle et le savoir-faire s’y perpétuent de génération en génération. Autre fierté locale : la mozzarella di buffala, qui trouve, ici, sa plus savoureuse expression. Qu’elle soit servie en antipasti, en « primo piatto » (entrée), accompagnée d’une salade de tomates, ou en « secondi piatti » (plat de résistance), comme dans les célèbres gnocchis à la sorrentine régionaux, la mozzarella di buffala fait fondre les gourmands. Les becs sucrés ne sont pas en reste. Au menu ? Des desserts à base de fruits tous plus parfumés les uns que les autres. Tiramisu aux fruits rouges, dolce d’Amalfi (gâteau aux amandes et aux citrons) ou encore sfogliatella (pâtisserie fourrée à la ricotta et aux fruits confits) terminent les repas en beauté !

Côté mer

Région maritime, c’est tout naturellement que la côte amalfitaine place les produits de la mer au coeur de ses assiettes. Les amateurs de crustacés se laisseront tenter par les fameuses « linguine alle vongole », comprenez des linguines aux palourdes cuisinées à l’ail et à l’huile d’olive. Ce plat est un incontournable, au même titre que le risotto aux calamars et à l’encre de seiche. La « zuppa di frutti di mare », ou soupe de fruits de mer, trône, elle aussi, en bonne position sur les cartes des restaurants. Vous préférez le poisson ? La côte amalfitaine vous réserve, notamment, de délicieux rougets tout juste pêchés. Arrosés d’un filet d’huile d’olive et agrémenté de quelques herbes aromatiques, ce mets incarne toute la fraîcheur des produits locaux. De quoi vous mettre l’eau à la bouche !

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Á consommer avec modération.