Théâtre de son nouveau roman, l’académicien Dominique Fernandez évoque Florence comme « la quintessence du bonheur ». Capitale de Toscane, mais aussi de la célèbre famille des Médicis, Florence est l’une des destinations les plus prisées d’Italie. Églises, musées, palais, la cité est pleine de chefs-d’œuvre, au point que son centre historique a été inscrit au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Plus grande église d’Europe après Saint-Paul à Rome, le Duomo de Florence témoigne de l’incroyable héritage de la Renaissance. Sur les abords de l’Arno, son fleuve, les monuments rivalisent de beauté dans un jeu de lumière qui laisse l’écrivain rêveur.

« L’histoire des peintres maniéristes qui ont changé le cours de la peinture »
Dominique Fernandez présente son nouveau livre "La Société du mystère" - Editions Grasset

L’Italie et la peinture. Il n’en fallait pas moins pour captiver l’écrivain Dominique Fernandez. Roman de cape, d’épée et de pinceau, La Société du mystère, édité chez Grasset, est une autobiographie fictive du Bronzino, le peintre florentin du 16e siècle. L’académicien imagine ainsi la vie du peintre dans la Florence du Cinquecento, en pleine Renaissance italienne. Auteur de Dans la main de l’ange (1982), une biographie de Pasolini qui lui a valu le Prix Goncourt, Dominique Fernandez s’intéresse au parcours d’un autre grand artiste italien pour dévoiler les mystères de la société florentine de l’époque, monde de censure, de transgressions et de sublime.

Dominique Fernandez à Florence – Italie