On vient au Mexique pour en apprendre un peu plus sur les deux civilisations précolombiennes majeures - les Aztèques et les Mayas - ainsi que pour admirer la diversité d’un territoire contrasté à l’image de la péninsule de Yucatan et on repart avec un petit bout de l’âme fougueuse et ardente de ce pays. Bien sûr, Frida Kahlo n’a pas sculpté à elle seule l’identité mexicaine mais son caractère avant-gardiste et ses idées révolutionnaires participent à l’exercice de son influence. C’est sous l’impulsion de son oeil vif et de son tempérament explosif que nous vous proposons de contempler ce pays flamboyant.

Pour apercevoir le quotidien de sa vie qu’elle passera couchée en raison de sa santé précaire, un miroir suspendu au plafond de sa chambre pour peindre ses 150 autoportraits, direction "la casa azul" dans le quartier bohème de Coyoacán. Situé au sud de la capitale, il est baptisé encore aujourd’hui "Barrio Mágico", "quartier magique" tant l’atmosphère fleure bon la liberté soufflée par les artistes y résidant à l’époque. Visiter la maison qui a abrité les amours tumultueuses de Frida et du peintre Diego Rivera en dit long sur l’essence du Mexique : entre fantaisie émancipée et traditions respectées.

"Le Mexique n'a pas changé, c'est un désordre de tous les diables, il ne lui reste que l'immense beauté de la terre et des Indiens." Pour illustrer les propos de Frida Kahlo, nous ferons un grand écart pour toucher la péninsule du Yucatán et Mérida sa capitale surnommée "la ville blanche". Par son isolement avec le reste du pays, la ville s’est forgée une identité propre nourrie par son passé colonial et ses coutumes indigènes. Quant au site archéologique de Tulum, ancienne cité maya, il témoigne de l’ambivalence de la région : entre richesse culturelle et paysages somptueux tournés vers l’océan Pacifique.

Le Mexique est à l’image d’une piñata, cet objet coloré rempli de friandises que l’on brise lors des fêtes traditionnelles ou des anniversaires : un pays qui s’affranchit de son histoire incommensurable pour laisser une empreinte fantasque et bouillonnante dans la mémoire du voyageur.