Si la Provence possède des paysages si flatteurs qu’ils ont fasciné les peintres, elle a également inspiré les écrivains. Preuve en est avec Alphonse Daudet qui a célébré les moulins du village de Fontvieille dans la préface des « Lettres de mon moulin ». L’auteur, amoureux de ce village typique du sud de la France, y a passé chacune de ses vacances pendant une trentaine d’années. D’ailleurs, parmi les quatre moulins toujours présents en 2017, l’un d’eux, construit en 1814, est ainsi surnommé le « moulin Daudet » alors même que l’écrivain n’y vécut jamais. Et contrairement aux idées reçues, son recueil ne fut même pas écrit dans ce village provençal mais à Clamart, en région parisienne ! Il ne demeure pas moins que les visiteurs se pressent à Fontvieille afin d’y découvrir ses ruelles, sa nature verdoyante et… ses célèbres moulins rivalisant avec ceux sacrés par Miguel de Cervantes dans Don Quichotte. Aucun des moulins, battus par le Mistral, souffle provençal, n’est plus en exercice aujourd’hui.