Dominé au Nord par le célèbre Pic du Midi de Bigorre, le col du Tourmalet culmine à 2115m. Pendant l’été, les bergers de la région laissent paître leurs moutons au milieu de ce cadre spectaculaire. Si depuis des siècles les ovidés voient passer tranquillement des pèlerins appuyés sur leur bâton de marche, en route vers Saint-Jacques de Compostelle, ils ont rencontré un nouveau type de voyageurs il y a un peu plus de cent ans : les cyclistes du Tour de France. Étape de haute montagne, l’ascension de ce col mythique des Pyrénées est redoutée par les coureurs parce qu’elle demande un effort important et constant sur 17 km. Le Tourmalet est un classique de la Grande Boucle : le Tour y passe au moins un an sur deux. Il détient d’ailleurs le titre de col le plus souvent franchi depuis la création de la compétition. Les moutons auront encore souvent la chance d’être au premier rang pour admirer la course.

Le col du Tourmalet, épreuve redoutée du Tour de France.