Danseur étoile du Ballet de l’Opéra national de Paris, c’est au cœur du Périgord noir que Jérémie Bélingard a trouvé un refuge. Dans la vallée de la Vézère, une rivière qui prend sa source au sein du Massif Central et se jette dans la Dordogne. Parmi les forêts de chênes verts et de châtaigniers, cette dernière serpente entre les falaises calcaires jusqu’à la confluence de Limeuil, village classé parmi les plus beaux de France. Plus intime que la vallée de la Dordogne, celle de la Vézère possède, pour le danseur, un capital naturel qu’il s’agit de préserver.

« Un ballet que nous avons pris beaucoup de plaisir à créer »
Jérémie Bélingard présente son nouveau ballet "Tree of Codes"

Création exclusive entre l’Opéra de Paris et la Company Wayne McGregor, Tree of Codes est une expérience sans précédent : « Quelque chose d’assez unique à danser », rapporte Jérémie Bélingard. Pour ce ballet futuriste, le chorégraphe britannique, porte-étendard de la danse hors-norme, s’est entouré de deux grands noms de l’art contemporain. Conçue par l’électro-compositeur Jamie xx, la bande sonore aux airs pop fait résonner la mise en scène du  plasticien Olafur Eliasson, artiste célèbre pour ses interventions monumentales. Des jeux de miroir et de lumière qui révèlent les mouvements des plus grands danseurs pour un spectacle à découvrir sous les ors et les lambris de l’Opéra Garnier, du 3 au 23 février 2017.

Jérémie Bélingard dans la vallée de la Vézère en Dordogne