C’est au cœur de l’Italie, à Spolète, que  Judith Magre nous emmène. À deux reprises, l'actrice  s'est rendue dans la ville de Spolète, en Italie. Aujourd'hui, c'est avec la même émotion qu'elle nous  y convie. Nichée sur une colline baignée par le Tessin, la cité ombrienne, renferme des trésors architecturaux et un héritage de près de 3 millénaires. Sur la piazza, le Duomo de Santa Maria Assunta affiche une magnifique façade romane du 12ème siècle, ornée d’une mosaïque. Plus ancienne, l’église San Salvatore, des 4e et 5e siècles, a été construite avec les colonnes doriques et corinthiennes d’anciens temples romains. Un passé qui a conservé toute sa grandeur au sein du théâtre antique qui date du 1e siècle. Lieu de création qui accueille toujours les festivals de Spolète.

« L’histoire d’une femme qui a tué et qui est interrogée pour son crime »
Judith Magre présente sa nouvelle pièce de théâtre "L'Amante anglaise"

Dans les années 1960, d’un fait divers criminel inexpliqué, Marguerite Duras tire un roman,  mais aussi une pièce de théâtre, présentée l’année suivante. L’intrigue ? L’histoire d’une femme qui tue sans pouvoir expliquer pourquoi. Judith Magre interprète aujourd'hui cette Amante anglaise. Un rôle psychologique à la mesure de cette actrice qui cumule trois Molières à son actif.

À découvrir au théâtre du Lucernaire, à Paris, du 25 janvier au 9 avril.

Judith Magre à Spolète (Spoleto), Italie