Située à quelques encablures seulement des côtes, au nord de la sauvage île d’Oléron, l’île de Ré est rattachée au continent par un pont de 2, 9 km. Malgré sa proximité avec l’hexagone, cette pépite insulaire de 85 km² affiche un visage dépaysant. Derrière ses longs rubans de sables caressés par la nappe azuréenne de l’Atlantique, landes, pinèdes et marais salants s’enroulent à la gloire de la nature. Des paysages ruraux dont le charme se poursuit jusqu'au sein des dix villages, présents sur l’île. Si chacun possède ses propres attraits, comme Saint-Martin-de-Ré et ses fortifications, tous mettent à l’honneur les maisons blanches aux volets verts traditionnels de Ré. Une caractéristique architecturale qui lui vaut le surnom d’« île blanche ». Pour prendre la mesure de cette appellation, direction le phare des Baleines, à l’extrémité de la pointe ouest, depuis les hauteurs duquel se déploie un panorama à 360°.