Située au carrefour de la Méditerranée, la Tunisie s’est fait le creuset de multiples influences. Nombre de civilisations ont ainsi légué au pays une part de leurs traditions culturelles. Et plus particulièrement gastronomiques. En résulte une cuisine mâtinée par l’histoire et les ressources prodiguées par une terre généreuse.

La Méditerranée et ses cultures dans l’assiette

En Tunisie, la « Mare Nostrum » est la première à dicter les habitudes alimentaires des habitants. Son climat doux et ensoleillé apporte des fruits à toutes les saisons. Parmi les incontournables ? Les oranges bien sûr, dont les fleurs sont transformées en eau, qui sera elle-même utilisée pour, notamment, parfumer les pâtisseries. Autre fruit phare de la cuisine tunisienne, les dattes. Celles de la région de Tozeur, les « deglet an nour », comprenez « les doigts de lumière » comptent parmi les meilleures du pays. Mangées telles quelles ou servies dans un mesfouf, une sorte de couscous version dessert, avec des raisins secs, des pistaches et du miel, ces dernières font danser les papilles. Les légumes figurent, eux aussi, au panthéon des ingrédients tunisiens. Carottes, poivrons, laitues ou encore courgettes trônent dans toutes les assiettes. Sans oublier les tomates gorgées de soleil, qui servent notamment à la préparation de sauces pour les pâtes. Un héritage venu tout droit d’Italie. Le tout agrémenté de mouton, d’agneau ou de poisson fraîchement pêché et arrosé d’huile d’olive. Boeuf et poulet sont parfois également au menu. Comme dans le fameux tajine. Á ne pas confondre avec son homologue marocain puisqu’en Tunisie, ce plat s’apparente à une quiche. Une recette dont les origines se trouveraient en Perse. De quoi embrasser la Méditerranée en une bouchée !

Les épices : le goût de la Tunisie

Si la cuisine tunisienne peut s’avérer, par bien des égards, proche de toutes celles du Maghreb, elle se distingue, notamment, par l’utilisation très prononcée des épices. Véritable signature parfumée, ces dernières agrémentent les moindres plats. Cumin, clou de girofle, curcuma, paprika, cardamome, muscade, gingembre, rouleaux dorés de cannelle… Toutes embaument les allées des traditionnels souks avant d’apporter du goût aux recettes. Et parce qu’en Tunisie, les mets ne sont jamais assez relevés, les habitants ont inventé… la harissa ! Cette purée de piments rouges et d’épices trône, en effet, au centre de toutes les tables. Une sauce nationale réservée aux palais initiés !