Depuis le village de Gilette, on y accède par un chemin communal. Descendus les 450 m de dénivelé, le promeneur découvre le pont de la Cerise qui enjambe la rivière à quelques centaines de mètres seulement de son confluent avec le Var. Le magnifique cadre de la basse vallée de l’Estéron offre au regard un spectacle géologique précieux, celui d’une « clue » : une gorge créée entre deux vallées par l’érosion du cours d’eau. Piscine d’eau douce et turquoise, toboggans naturels creusés dans le calcaire, le lieu-dit de la Cerise est un véritable Éden dans l’écrin tapissé de verdure du parc naturel régional des Préalpes d’Azur. Trésor de l’arrière-pays de la Côte d’Azur, le site illustre à lui seul la terre de contraste des Alpes-Maritimes. C’est ici, loin des visiteurs de la baie des Anges, que viennent se délasser les Niçois, au cœur d’une nature apaisante et ressourçante.