Après une escale au Guatemala, dans le cadre de leur Energy Transition Tour en partenariat avec ENGIE*, les co-fondateurs de CLIMACTION ont pris la route du Costa Rica. L’occasion de mettre en lumière ce pays qui a fait de la protection environnementale son cheval de bataille.

Un pays à l’état de nature

Avec ses 51 100 km², le Costa Rica ne représente que 0,03 % de la superficie terrestre. Grain de sable à l’échelle mondiale, il abrite pourtant 6% de la biodiversité présente sur le globe. Une richesse qu’il s’évertue de protéger en instaurant parcs et réserves naturelles. Ces derniers représentent aujourd’hui un quart du pays, tandis que la forêt tropicale, déploie, elle, sa canopée, sur la moitié du territoire. Autant d’écosystèmes choyés qui font les beaux jours de la biodiversité, comme ont pu le constater Thibaut et Marine. C’est à La Cruz, à l’extrême nord-ouest du pays, que s’est déroulée leur première rencontre avec la faune locale. En guise de bienvenue, un banc de raies manta ondulant dans les eaux translucides. Leur périple les conduit ensuite vers la plage d'Ostional, à une centaine de kilomètres plus au sud. Chaque année, des dizaines de milliers de tortues marines viennent y pondre leurs oeufs, entre les mois d’août et de septembre. C’est ce qu’on appelle les « arribadas », ou les « arrivées » en français. La plage est alors fermée au public et une partie des oeufs est mise à l’abri pour assurer la survie de l’espèce. Les membres de CLIMACTION ont repris la route en direction du parc national Marino Ballena. Durant quatre mois, les baleines à bosse s’y retrouvent pour donner naissance à leurs petits. Un ballet qu’ils ont eu la chance de contempler depuis les plages dorées. Leur seul regret, ne pas avoir eu le temps de se rendre dans le parc national du Corcovado, véritable manne de biodiversité.

Les énergies renouvelables : première source d’alimentation éléctrique

Soucieux de préserver son incroyable patrimoine naturel, et plus largement la planète, le Costa Rica s’est tourné vers les énergies renouvelables. Aujourd’hui, 98 % de son électricité est, essentiellement, produite par des centrales hydrauliques. Désireux d’étoffer son mix énergétique, le pays a inauguré, en septembre 2017, son premier parc solaire à Liberia. Une installation que Thibaut et Marine sont allés découvrir avant de se diriger vers le volcan Miravalles, dont la chaleur du sous-sol est transformée en énergie via l’intermédiaire de plusieurs centrales géothermiques. Leur tour des solutions énergétiques du Costa Rica s’est terminé dans la province du Guanacaste, où se situe le plus grand parc éolien du pays.

Des souvenirs et des idées plein la tête, les jeunes gens sont repartis vers une nouvelle destination dont nous vous parlerons prochainement. En attendant, vous pouvez suivre les aventures de CLIMACTION sur leurs réseaux sociaux : Facebook , Twitter , Instagram .

*ENGIE, Groupe engagé pour la transition énergétique, soutient l’association CLIMACTION dans la réalisation de son projet Energy Transition Tour. Un tour du monde qui vise à mettre en lumière les initiatives en faveur de la protection de l’environnement, de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’accès des populations à une énergie plus propre.