Du haut de ses 4 807 mètres d’altitude (ou 4 810 selon les mesures), qui le propulsent en tête des plus hauts sommets d’Europe, le mont Blanc donne le vertige. À cheval entre la France et l’Italie, ce glacier cristallise, depuis sa première ascension en 1786, tous les rêves des amoureux de montagnes. Et on les comprend, car une fois sur place le spectacle est sans égal, comme le révèle l’humoriste Éric Antoine. Les paysages grandioses se succèdent sous nos yeux, qui ne savent plus où regarder. Partout, des sommets couverts de neige éternelle, des lacs glaciaires et des coussins de nuages sur lesquels on se reposerait volontiers. Le spectacle reprend de plus belle quand on voit, au loin, se dresser l’imposante aiguille du Midi. Les plus expérimentés poursuivront le trajet jusqu’au sommet du toit de l’Europe, tandis que les autres admireront la vue imprenable sur le massif depuis le belvédère du Brévent, qui culmine à 2225 mètres.

Le mont Blanc.