Petit par la taille, le Costa Rica renferme pourtant d’abondantes richesses naturelles dont il prend le plus grand soin. Sur ses quelques 51 100 km² - environ 12 fois moins que la France -, 25 % sont considérées comme des zones protégées, dont la forêt de Monteverde et le parc national du Corcovado. Incontournable, il incarne la beauté sauvage et naturelle du pays vantée par notre invité l’écrivain Harlan Coben. Situé sur la péninsule d’Osa, ce parc s’étire sur près de 50 km face à l’océan Pacifique. Des longs rubans de sable à l’épaisse forêt primaire jusqu’aux plaines alluviales, ce ne sont pas moins de huit habitats différents qui cohabitent en son coeur. Une multiplicité qui fait les beaux jours de la faune et de la flore. On y recense, en effet, pas moins de 400 espèces d’oiseaux, 140 espèces de mammifère et 500 espèces d’arbres. Les scientifiques estiment que le parc du Corcovado abrite à lui seul 2,5% de la biodiversité mondiale. Un exploit d’autant plus remarquable que ce foisonnement de vie se concentre sur 450 km².