Créé en 2014, le parc naturel de la mer de Corail englobe l’ensemble de l’espace maritime de la Nouvelle-Calédonie. Depuis la Grande Terre à l’archipel des îles Loyauté, celle-ci s’étend sur plus d’un million de km². Elle s’impose ainsi comme la plus grande aire marine française protégée et la seconde au monde, après le Monument national marin de Papahānaumokuākea d’Hawaï. Une taille démesurée pour des ambitions d’envergure.

Première mission du parc : préserver l’incroyable écosystème de la mer de Corail. Riche de 25 espèces de mammifères, 48 de requins, 5 de tortues et près d’un tiers des récifs coralliens vierges, cette étendue aquatique est un réservoir de biodiversité, sur lequel le parc pose un oeil attentif. Le plus grand défi de ce dernier reste sans doute d’accompagner en douceur les populations locales, vivant des activités marines, vers le développement durable. Une mutation au long cours qui n’est encore qu’en phase de réflexion.