Au Guatemala, il est à la fois le nom de la monnaie et l'oiseau national. Le quetzal figure sur les armoiries du pays, en symbole de liberté. Et pour cause, ce magnifique volatile meurt dès qu’il se retrouve en captivité.

Très coloré avec son ventre rouge vif, sa queue blanche et son plumage turquoise iridescent, le mâle quetzal ne passe pas inaperçu. Si son corps ne mesure qu'une trentaine de centimètres de haut, à la saison des amours, sa queue s’assortit d’interminables plumes mesurant plus d'un mètre. Il en tire même son nom. En effet en langue aztèque, « quetzal » signifie « longue plume verte ». Un accessoire indispensable pour séduire sa bien-aimée, afin qu'elle lui donne de beaux œufs bleu ciel. L'oiseau, farouche, passe son temps dans la canopée du Guatemala ou dans les cimes de la forêt tropicale du Costa Rica. C'est là qu'il trouve les fruits des lauracées, de la famille de l'avocat, les insectes et autres petits vertébrés dont il se nourrit. Aussi exotique pour les visiteurs que sacré pour les habitants, l'adorable et surprenant quetzal ne laisse personne indifférent.