Et hop, un bon point pour la biodiversité ! Longtemps menacées d'extinction, le professeur de biologie de la conservation des vertébrés James P. Gibbs a récemment publié une étude encourageante sur le nombre de tortues recensées : moins d'une quinzaine dans les années 60, elles seraient désormais un peu plus d'un millier à promener leurs carapaces sur l'île d'Española au sud-est des Galápagos. Les chèvres seraient directement responsables de leur quasi disparition puisqu'elles ont ravagé en quelques années la végétation qui composait la base alimentaire des tortues. Des mesures ont été prises notamment par le parc national des Galápagos pour écarter les chèvres et réintroduire les tortues dans leur environnement. Une issue positive pour l'espèce ! Parmi la faune surprenante qui réside dans l'archipel, la tortue est considérée comme l'animal totem des Îles Galápagos, un argument supplémentaire pour la préserver à tout prix !