Avec ses 1 600 km de récif corallien continu, les lagons de Nouvelle-Calédonie – qui englobent plusieurs îlots et îles dont l’île des Pins chère au cœur de Gilles Simon – offrent un spectacle unique au monde. Des dimensions démesurées qui les hissent à la deuxième place des plus grands ensembles coralliens de la planète, derrière la Grande Barrière de corail en Australie. Ces lagons jouissent notamment d’une beauté naturelle à l’écosystème intact.

Dans les eaux aux mille et une nuances de bleu de cet archipel français du Pacifique Sud évolue une très grande variété de mammifères marins comme la baleine et le dugong, et de grands poissons. À ce jour, plus de 1 600 espèces ont été recensées. C’est aussi le sanctuaire d’espèces en danger comme la tortue.
Un paradis marin qui possède une structure naturelle bioconstruite tout aussi riche avec ses 350 espèces de coraux, vivants ou fossiles, ces arches, ces grottes et ces récifs fissurés ou frangeants. Cette grande diversité a notamment permis au site d’être classé par le patrimoine mondial de l’UNESCO.