Sur la plage de Koekohe, au sud de la Nouvelle-Zélande, une cinquantaine de sphères gigantesques sont postées face à l’océan, comme attendant le sort que le destin leur réserve. Dignes d’un paysage de science-fiction, les Moeraki Boulders, nommés ainsi en hommage au village de pêcheurs situé aux environs, déchaînent les passions, engendrant un cortège de légendes et d’explications extravagantes. Certains habitants racontent qu’il s’agirait d’oeufs de dinosaures tandis que le peuple Maori emblématique de la Nouvelle-Zélande, y voit, lui, les vestiges d’un navire changé en pierre. Si certaines formations rocheuses sont toujours auréolées de mystères à l’image des Orcades d’Écosse, les Moeraki Boulders ont, eux, livré tous leurs secrets. Selon les explications rationnelles formulées par les scientifiques, ces pierres, aussi rondes que des boules de bowling, se sont formées il y a 60 millions d’années, sous l’océan. Des dépôts calcaires se sont ainsi accumulés au fil du temps autour d’un noyau de boue fossilisée, donnant naissance à ces curiosités géologiques. Le mouvement des plaques tectoniques, qui a secoué les fonds les marins, a permis de les faire remonter à la surface. Une fois échoués sur le sable, l’érosion a, elle, fini de les modeler.