Nouvelle escale de l’Energy Transition Tour de CLIMACTION, réalisé en partenariat avec ENGIE*, les îles Perhentian sont longtemps restées une étape. En malais, leur nom signifie d’ailleurs « point d’arrêt ». À mi-chemin entre la capitale thaïlandaise de Bangkok et le reste de la Malaisie, l’archipel servait de relais pour les voyageurs longeant la côte. Aujourd’hui, il accueille près de 2 000 habitants à l’année qui se concentrent dans le village de pêcheurs de Kecil.

La vie au rythme calme du ressac

Les eaux des Perhentian font partie intégrante du parc naturel aquatique de l’île voisine de Redang. Une aubaine pour les nombreux récifs de coraux qu’il est strictement interdit de prélever. Dans cet espace où la pêche est également prohibée, foisonne une faune multicolore de poissons-clowns ou de balistes. Les eaux transparentes abritent également des tortues de mer et des petits requins.

Du côté des terres, la jungle tropicale côtière couvre l’essentiel de l’archipel. Ici, point de route ni de voitures : c’est en bateau-taxi ou à pieds que s’effectuent les déplacements. En suivant les quelques sentiers qui traversent l’épaisse forêt, on perçoit à travers les bruissements les cris de nombreux oiseaux, mais aussi de singes et de varans de plus d’un mètre de long.

La préservation au cœur des Perhentian

Malgré le tourisme, les îles Perhentian restent préservées des complexes hôteliers. En quête d’évasion du monde moderne, les visiteurs ne peuvent arriver que par voie maritime, depuis les villages de Kuala Besut et de Tok Bali.

Ils découvrent ici une vie en lien permanent avec la nature. L’eau douce est puisée dans les sources sur place – une ressource précieuse qui restreint la fréquentation du site. En 2007, deux éoliennes de 100 kW ont même été installées – les premières en Malaisie ! L’occasion de consacrer plus loin encore la richesse et la fragilité de ce décor enchanteur. 

*ENGIE, groupe œuvrant pour la transition énergétique, est le partenaire de l’association Climaction durant leur Energy Transition Tour. Un tour du monde qui vise à mettre en lumière les projets en faveur de la protection de l’environnement, de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’accès à une énergie plus propre des populations.

Les paradis perdus des îles Perhentian, en Malaisie