Deuxième plus grande île de l’archipel hawaïen, Maui s’étend sur 1 902 km². Entre ses paysages exotiques et la douceur de son climat tropical, ce concentré d’évasion serait presque bien trop beau pour être vrai. Une « île magique » dont les attraits se dévoilent au fil de balades inoubliables.

Des plages de carte postale

Comme toute île digne de ce nom, Maui possède nombre de plages. Son littoral de 240 km est ainsi bordé de tapis de sable qui n’appellent qu’à une chose : le farniente. Mais les points communs s’arrêtent là. Tous revêtent, en effet, des visages bien singuliers. Black Sand Beach, comme son nom l’indique, s’enorgueillit, elle, de sable noir. Vous préférez le rouge ? Direction Kaihalulu Beach. Surnommée « Red Sand Beach », cette étendue vermeille comblera, à coup sûr, toutes vos attentes. Enfin, Hamoa Beach mise sur le gris tandis que Makena Beach, plus grande plage de l’île, se prévaut de traditionnels, mais non moins hypnotiques, reflets dorés. Vous l’aurez compris, avant d’étendre sa serviette sous les alizés iodés, à Maui, le plus dur est encore de choisir l’endroit idéal.

Une nature panachée

Á Hawaï les paysages sont d'une variété à couper le souffle. Maui ne fait pas exception puisqu’elle condense, à elle seule, tous les attraits de ses voisines. Une île plurielle où les regards se tournent d’abord vers le Haleakalā. Ce volcan endormi, dont le nom signifie « maison du soleil », est le plus grand au monde. Culminant à 3 055 m, il couvre les deux tiers de l’île. Á son sommet, un gigantesque cratère de 34 km de diamètre et 900 m de profondeur essaime des perspectives lunaires, entre roches volcaniques rouges et cônes de scories. Changement de décor dans la vallée de l’Iao qui trône au centre de l’île. Un théâtre naturel verdoyant de 16 km de long au milieu duquel s’élève une aiguille de 365 m de hauteur : le Kuka’emoku, aussi connu comme l'Iao Needle. Mais pour embrasser toute la diversité de Maui, le mieux est encore d’emprunter la Hana Highway. Une route qui part du nord de l’île, à Kahului, pour rejoindre Hana au sud. Au programme ? 109 km, 600 virages, 50 ponts et d’innombrables panoramas pour une échappée mémorable.