Situé entre le sud des États-Unis et le nord du Mexique, le désert de Sonora se déploie sur cinq États : l’Arizona, la Californie, la Basse et la Haute Californie, formant la péninsule éponyme. Sans oublier celui auquel il doit son nom : le Sonora. Au total, sa superficie représente 320 000 km², soit la moitié de celle de la France. Rien que ça. Vaste ? Colossal ? Démesuré ? Les mots peinent à qualifier cette étendue qui défie l’entendement.

Sa ligne d’horizon morcelée par les montagnes rougeoyantes, son tapis de poussière broussailleux et ses endémiques cactus saguaro, dont les bras levés semblent implorer le ciel, convoquent les décors de western. Pourtant tout est bien réel. C’est la nature âpre et sauvage dans toute sa splendeur. Il est d’ailleurs l’un des déserts les plus arides au monde. Les températures peuvent atteindre les 50 °C en plein été et descendre en dessous de 0 à la tombée de la nuit. Sous ses airs inhospitaliers, le désert de Sonora regorge de vie. Coyotes, antilopes ou encore chouettes y ont élu domicile. Tout comme près de 2 500 espèces de plantes. Une diversité à l’image de ce désert : étourdissante.