Passé les hauteurs du quartier romain du Trastevere, le promeneur rejoint la majestueuse esplanade de la basilique Saint-Pierre : la plus grande église catholique avec une superficie de 2,3 ha pour une capacité d’accueil de plus de 60 000 personnes. Sous son maître-autel, se trouverait la tombe de l’apôtre. Ouvrage du Bernin, un immense baldaquin trône désormais au centre à plus de 29 m de haut. Plus grand ouvrage de bronze du monde, il est célèbre pour ses quatre massives colonnes qui s’élèvent de façon torsadée.

Jouxtant la basilique, le Palais du Vatican et ses nombreuses chapelles n’ont rien à envier aux plus belles demeures romaines du mont Palatin. Dans celle du pape Sixte IV, la Sixtine, les fresques de Michel-Ange recouvrent les murs latéraux mais aussi la voûte centrale qui dévoile différents récits tirés du Livre de la Genèse. Les peintures des quatre chambres de Raphaël leur font écho dans un autre sommet de la Renaissance.

Les Musées du Vatican au fil de l’Histoire

Derrière ce palais, suit une enfilade de bâtiments tous plus somptueux les uns que les autres. Sur plus de 43 000 m², des salles qui accueillent la plus ancienne collection d’art du monde mais aussi l’une des plus vastes !

Tout commence en 1506 avec le Laocoon, une majestueuse sculpture en marbre de 2,42m de haut. L’ensemble est retrouvé dans un vignoble non loin du Colisée. Rapidement tenu au courant, le Pape Jules II l’achète afin de l’exposer au public dans la cour du Belvédère. De nombreuses autres grandes pièces ont depuis rejoint ce chef-d’œuvre…

Des sculptures antiques aux toiles modernes, les collections des Musées du Vatican parcourent l’histoire de l’art jusqu’aux œuvres de Pablo Picasso ou encore de l’artiste niçois Henri Matisse. De son héritage, le Vatican conserve également des sculptures égyptiennes acquises sous l’Empire et autres objets étrusques tirés de fouilles privées. Un témoin de l’histoire et du patrimoine des civilisations.